5.6.09

1944 L'annee Des Combats

Annonce du débarquement.

1944, est bien pour l'Europe occupée l'année des plus grands espoirs. Grâce à l'action des différentes armées alliés ainsi qu'à l'aide qui leur est apportée par les mouvements et les maquis de la résistance, l'Allemagne nazie recule sur tous les fronts et son effondrement semble proche.

En France, la résistance a parcouru un long chemin et de quelques groupes d'hommes à l'origine, elle parvient à la mise en place d'importantes organisations. En cette année 1944, elles se préparent à combattre. A Alger, le Comité Français de Libération Nationale présidé par le Général de GAULLE, devient le Gouvernement Provisoire de la République Française et s'élargit à de vastes fractions de la société.

Le 6 juin enfin, le premier débarquement a lieu en Normandie. Au cours des semaines, différentes unités prennent pied sur le sol français, 2ème armée britannique, 1ère armée canadienne, 1ère et 3ème armées américaines ainsi que des contingents polonais, tchèques, belges, norvégiens, hollandais et bien sûr français (Commando KIEFFER, 2ème division blindée du Général LECLERC de HAUTECLOQUE).

Un second débarquement a lieu le 15 août en Provence. La 1ère armée française commandée par le Général de LATTRE de TASSIGNY et la 7ème armée américaine participeront à l'opération.

Au cours de ces deux débarquements, la résistance intérieure française apporte son important concours. En effet, sabotages, combats et embuscades affaibliront l'ennemi.

De son côté, le régime de Vichy va s'évanouir dans une atmosphère de guerre civile et le 20 août, Philippe PETAIN, chef d'un état fantôme, sera conduit en Allemagne, à Sigmaringen, par les nazis.

Dans un dernier sursaut de barbarie, ceux-ci se livreront à de nombreux massacres et exécutions, notamment à Tulle et à Oradour-sur-Glane.

Toutefois, le 25 août, Paris est libéré tandis que le 11 septembre 1944, a lieu la jonction à Châtillon-sur-Seine, des forces alliées débarquées en Normandie et en Provence.

Le 15 septembre 1944, la quasi totalité du territoire français est libérée, à l'exception d'une partie de la Lorraine et de l'Alsace, des six poches du littoral et de certaines vallées et crêtes des Alpes. Près de trois mois et demi de combats auront donc été nécessaires depuis le 6 juin, pour parvenir à un tel résultat.

Mais si l'année 1944 est l'année de la libération de la France, elle n'est certes pas celle de la fin de la guerre. Amalgamés à l'armée régulière, de nombreux résistants poursuivront la lutte pendant de longs mois, avant que la fin des hostilités, le 8 mai 1945, mette un terme en Europe, à un conflit qui restera parmi les plus meurtriers de l'histoire de l'humanité.
Dieu le Roy!
Brantigny

No comments: