12.9.08

DIEU EST AMOUR ! DIEU EST LUMIERE ! DIEU NOTRE PERE !

Libellés : foi et charité, L'Appel du Sacré-Coeur, Père Mattéo Crawley-Boevey

mercredi 10 septembre 2008

L'Imitation du Sacré-Coeur de Jésus

3- Vous avez-là mon Fils, une source abondante de consolations; mon Coeur agonisant et priant, luttant par l'amour et triomphant par l'amour !

Venez donc, mon Fils, et, fléchissant le genou, ou du moins humiliant profondément votre coeur, priez que le calice d'affliction s'éloigne de vous, si c'est la volonté de Dieu; mais que la volonté divine se fasse et non pas la vôtre.

4- Quand vous priez dans l'affliction, mon Fils, vous devez prier avec l'intention d'être résigné, soit que vous obteniez votre délivrance, soit que vous receviez à sa place quelque chose de meilleur, c'est-à-dire de plus conforme à la volonté divine, soit que vous goutiez de la douceur, ou que vous ressentiez de l'amertume.

La meilleure prière n'est pas celle ou l'on éprouve le plus de consolations; car ce qui est doux n'est pas toujours utile, ce qui est amer n'est pas toujours nuisible. Dans l'état présent de l'homme , le doux est souvent nuisible , et l'amer profitable.

La meilleure prière est celle d'ou vous sortirez avec une humilité et une charité plus grandes, avec la résolution d'exécuter le bon plaisir de Dieu malgré toutes les résistances de votre nature, et d'embrasser ce qui vous est le plus contraire.

5- Le Disciple- Mille actions de grâces vous soient rendues, ô bon Jésus, vrai consolateur des affligés, pour les consolations si suaves que vous m'envoyez, au milieu des amertumes de la souffrance.

Je me lèverais bien toujours à minuit ! Ce n'est pas la fatigue qui m'effraie; je serais le plus heureux des prêtres, si ce n'était pas cette pensée qu'il faut paraître au tribunal de Dieu
comme curé !

Saint Jean Marie Vianney, saint curé d'Ars


Par Le Sacré Coeur de Jésus, Merci, J'enlève mon béret à vous!

Dieu le Roy,
de Brantigny

No comments: